Marcasse et Alentours

Création en 2007
Une superficie de 40 hectares
Accessibilité :

Un seul substrat mais une multitude de biotopes

La réserve de Marcasse et Alentours, localisée entre Colfontaine et Boussu, s’étend sur une quarantaine d'hectares. On y trouve trois terrils, dont l’un récemment exploité, et une friche. Partiellement géré, le site est devenu un véritable patchwork d’écosystèmes : forêts sans gestions, pentes mobiles, boulaies denses ou clairsemées, pelouses, friches ou zones humides.

    Une nature tout-terrain

    Si certains terrils ont vu leurs versants stabilisés par des plantations, ils ont ici été laissés à eux-mêmes après l’arrêt de l’extraction houillère dans la seconde moitié du XXe siècle. Constitués d’une accumulation de déchets, essentiellement schisteux, issus de l’activité minière, les terrils sont donc, à l’origine, des écosystèmes vierges de toute végétation, aux particularités prononcées : pentes importantes, bonne exposition au soleil pour certains versants, sol essentiellement schisteux ou caillouteux et très sec, nombreux micro-habitats… Ces différentes caractéristiques ont permis aux terrils d’abriter une faune et une flore très diversifiée, voire originale par rapport à l’ensemble de la région environnante. Toutefois, avec le temps et l’absence de gestion, ils ont tendance à se recouvrir d’une végétation forestière. Si ces aspects forestiers peuvent être intéressants d’un point de vue naturaliste et paysager, ils mènent à une banalisation de la biodiversité. 

    Belle mosaïque de milieux et d’espèces

    Le site de Marcasse, partiellement géré, présente une multitude d’écosystèmes. Cette diversité permet d’abriter des espèces remarquables comme le criquet à ailes bleues, le hibou moyen-duc, le crapaud calamite ou différents pics. Au niveau botanique, on y trouve la rare cotonnière naine, la sabline à feuilles de serpolet et l’épilobe à feuilles lancéolées. 

    La gestion au profit de la biodiversité

    Une équipe de bénévoles veille à faire découvrir la réserve au grand public et à assurer les travaux de gestion. Leur objectif : stopper l’avancement du front forestier, maintenir des zones ouvertes pour préserver la mosaïque de milieux naturels et pérenniser, sur les terrils, la plus riche biodiversité possible.

      En savoir plus sur cette réserve

      Les espèces

      Carline vulgaire
      Cétoine dorée
      Crapaud calamite
      Crapaud calamite
      Criquet à ailes bleues

      Responsable

      Jérémy Denis et Yves Carlier

      La force de ce milieu au départ complètement vierge, c’est qu’il peut accueillir des espèces très variées et évoluer vers des biotopes fort différents sur des surfaces restreintes.

      Jérémy Denis
      Conservateur de la réserve