Fouches

Création en 1981
Une superficie de 24,26 hectares
Accessibilité :

Un beau marais et un paysage d’antan

Situé en Lorraine, le marais de Fouches fait partie du complexe des marais de la Haute Semois. Enclavés dans le village, ces terrains étaient fauchés pour le fourrage ou la litière par la population locale. Avec la modernisation de l'agriculture, ces pratiques traditionnelles ont été abandonnées et la rare végétation rase a cédé le pas aux saules, aulnes, et bouleaux. Grâce à plusieurs projets européens successifs, la gestion par fauche a repris. Elle permet de retrouver le paysage d’antan et sa richesse biologique.

Un, deux, trois cours d’eau !

Le marais est établi en grande partie sur les alluvions de la Semois, qui coule au milieu du site, dans son lit artificiel pavé et rectiligne creusé au début du XXe siècle. Au nord se situe le canal du Moulin, actuellement remblayé et presque asséché. Au sud, on retrouve les traces du cours naturel de la Semois, avec la Vieille Rivière qui prend sa source dans le marais. Elle s’y fraie un chemin tortueux pour rejoindre le marais de Sampont, en aval.

Mosaïque de milieux pour faune et flore d’exception

Dans la partie centrale du marais, une vaste roselière et une cariçaie se sont implantées sur des parcelles de prairies abandonnées. La zone tourbeuse, au pied de la cuesta, accueille une mosaïque de groupements végétaux assez rares, liées aux conditions de sols particulières, humides et acides. On y retrouve un beau bouquet de plantes rares : parnassie des marais, comaret, trèfle d’eau et tout le cortège végétal des bas-marais. Ces milieux sont visités par de nombreux papillons colorés, comme le cuivré des marais ou le grand mars changeant, et des oiseaux typiques des milieux humides : bruant des roseaux, râle d’eau ou encore locustelle tachetée.

Circuit découverte

La réserve peut être visitée à pied toute l’année : entre chemin de terre et caillebottis, un circuit balisé invite à la découverte d’une nature chatoyante. Oserez-vous quelques pas sur les tapis flottants, ces entrelacements de racines et de tiges qui ont envahi les trous d’eau ? Sensations garanties ! Et peut-être que le muscardin, ce mignon petit mammifère, vous offrira le spectacle de ses promenades sur les branches basses d’un saule.

En savoir plus sur cette réserve

Les espèces

Cuivré des marais
Locustelle tachetée
Orchis de mai
Orchis de mai
Violette des marais

Responsable

Fabienne Van Rossum