Fosse aux Sables

Création en 2003
Une superficie de 2,38 hectares
Accessibilité :

Au pays du roi crêté

Le site de la Fosse au Sable se situe sur la commune d’Erquelinne, le long d’une ligne de chemin de fer désaffectée reconvertie en RAVeL. Cette sablière, aujourd'hui abandonnée, est retournée à l'état sauvage. Comme bon nombre de carrières, elle a été progressivement inondée et accueille aujourd’hui une remarquable population de triton crêté. Menacée en Belgique, cette superbe espèce y trouve un refuge de choix.

 

Région de fossiles 

Le site a été exploité en tant que sablière jusqu’au siècle dernier. Le sable extrait, très abrasif, servait au sciage des blocs de marbre dans différentes entreprises de la région. Les sablières sont connues pour receler de trésors des temps passés. En 1882, on découvrait ainsi dans un autre site tout proche un fossile de champsosaure. Baptisé Champsosaurus dolloi, ce reptile à l’allure de crocodile particulièrement grand (2,5 mètres de long !) est aujourd’hui conservé à l’Institut royal des sciences naturelles de Belgique. Des carapaces de tortues et des dents de requin ont aussi été trouvées dans les sables de la région. Aujourd’hui, ce sont plutôt les amphibiens qui règnent sur les lieux !

Qui coasse dans la sablière ?

La réserve naturelle se présente comme une vaste excavation d’une dizaine de mètres de profondeur dont le fond est parsemé de plans d’eau de faible profondeur et de monticules de sable. Ce milieu est propice aux quatre espèces locales de tritons, qui se reproduisent dans les mares. On y trouve également des populations de grenouilles rousses, grenouilles vertes et crapauds communs. C’est d’ailleurs l’intérêt herpétologique qui a justifié la création de la réserve.

En savoir plus sur cette réserve

Les espèces

Grenouille rousse
Grenouille rousse
Grenouille verte
Triton alpestre
Triton crêté

Responsable

Robert Baise