Behotte

Création en 1995
Une superficie de 33,70 hectares
Accessibilité :

Prairies fleuries à l'honneur

Située à proximité immédiate de la ville de Rochefort, la plaine de la Behotte est une vaste étendue herbagère. La réserve naturelle logée dans cette plaine permet la protection des prairies extensives de fauche et de pâture, compartimentées par un très riche réseau de haies vives. Rossignols, fauvettes, bruants, pie-grièches, traquets : les oiseaux des prés bocagers font partie des stars du site !

Tu te souviens du pont, qu'on traversait naguère… ?

En 1995, un chanteur amoureux de la nature s’est pris d’amitié pour la réserve de Behotte qui ne s’étendait alors que sur quelques ares. Il en est devenu le parrain, concrétisant son attachement par sa participation à la plantation d’une haie avec des enfants rochefortois. Depuis lors, Yves Duteil nous envoie de temps à autres quelques encouragements, comme par exemple  ces quelques mots : "Les zones humides ont la poésie des choses utiles mais non rentables. Notre monde les oublie, mais vous faites auprès du monde un travail de poètes et de gestionnaires de l’avenir. Merci de préserver cet endroit qui nous relie à demain par des voies plus subtiles que l’intérêt immédiat."

Merci les agriculteurs

La gestion journalière du site a été confiée d’emblée à des agriculteurs locaux. Quatre d’entre eux se partagent actuellement les prairies de la réserve en les gérant par une fauche tardive (juillet) ou un pâturage extensif (peu d’animaux à l’hectare). Tout cela, bien entendu, sans faire appel aux intrants chimiques, et en veillant à laisser de-ci de-là des zones refuges intactes pour la faune. En contrepartie de cette gestion précautionneuse de la biodiversité, ces agriculteurs bénéficient de primes agro-environnementales octroyées par la Région wallonne et l'Union européenne.

Visiteurs bienvenus !

La réserve est traversée par le RAVeL qui relie, en 22 km, les gares de Houyet et Jemelle (ligne 150B). À pied ou à vélo, les visiteurs de passage peuvent donc découvrir en tout temps le site et ses alentours. Et qui sait, s’ils s’y promènent un soir de juin, peut-être entendront ils le chant rauque et caractéristique du râle des genêts ?

En savoir plus sur cette réserve

Les espèces

Bécassine des marais
Lièvre d'Europe
Locustelle tachetée
Petit rhinolophe

Responsable

Quentin Smits