Abattis

Création en 1980
Une superficie de 39,11 hectares
Accessibilité :

Un bras mort bien vivant !

La biodiversité locale s’exprime pleinement sur le site des Abattis, situé dans une zone d'anciens méandres de la Semois. Les 40 ha de réserve naturelle s’articulent le long d’un bras mort de la rivière, ainsi que dans la plaine du ruisseau du Rolle. 

Ancien méandre épargné

Entre la fin du XIXe et le début du XXe siècle, la Semois est canalisée dans un nouveau lit, creusé et même pavé pour favoriser le drainage des terres voisines. Le cours d’eau devient rectiligne et bon nombre de méandres sont comblés. Grâce aux pêcheurs puis au classement du site, le bras mort des Abattis ne disparaît pas sous les remblais. Alimenté par des sources dont la pureté contraste étrangement avec celle de la Semois rectifiée, il constitue aujourd’hui le noyau de la réserve et lui confère son important intérêt biologique et paysager.

Étendues bleues d’aconit

Des épais couverts forestiers aux vastes prairies de fauche, les habitats ne manquent pas de diversité sur le site. Quelques jeunes tourbières se forment dans les dépressions tandis que les bosquets de bouleaux abritent de luxuriants lichens, témoins de la pureté de l’air autour de la réserve. Les eaux du vieux bras abritent petit nénuphar, hottonie des marais et œnanthe aquatique. Aux abords, on retrouve d’énormes et spectaculaires peuplements du très rare aconit napel, ou "casque de Jupiter". Leur bleu profond est parfois ponctué par l’éclat orange du cuivré des marais, un papillon peu courant lui aussi.

Que du beau monde !

Pendant toute la belle saison, les chants des coucous et des loriots égayent les divers boisements. Et dans les hautes herbes autour du bras mort, ce sont héron et martin-pêcheur qui s’en donnent à cœur joie. Les Abattis constituent également un des lieux privilégiés de nourrissage de la rare cigogne noire. Quelques rongeurs ont élu domicile dans les tas de bois abandonnés et, en soirée, il n’est pas rare de croiser une chauve-souris. Avec leur flore très diversifiée et leurs hôtes de marque, le vieux bras et les marais qui l’entourent comptent parmi les zones humides les plus remarquables de la Lorraine belge !

En savoir plus sur cette réserve

Les espèces

Calopteryx éclatant
Cigogne noire
Cuivré des marais
Martin-pêcheur d'Europe

Responsable

Frédéric François