LES RÉSERVES

Pour atteindre ses objectifs de protection de la biodiversité, Natagora s’attache à développer un vaste réseau de réserves naturelles, des espaces protégés où la nature est prioritaire. Ces réserves représentent plus de 5 000 hectares des milieux exceptionnels abritant des espèces remarquables. Elles sont gérées au quotidien grâce à l’implication de nombreux volontaires.

Rechercher une réserve

Montagne Saint-Pierre

Joyau sans frontièreÀ la frontière des Pays-Bas, de la Flandre et de la Wallonie, la Montagne Saint-Pierre étend ses coteaux entre les vallées du Geer et de la Meuse. Des conditions géologiques, climatiques et écologiques singulières en font un site naturel de première importance.
En savoir plus

Thier à la Tombe

Un coteau graveleux bien vivantLe Thier à la Tombe (ou Thier Palmers) est installé sur le flanc d’une petite vallée sèche de la rive droite du Geer, entre Eben-Emael et Lanaye. Son nom tient à la présence, au sud du site, d’un tumulus gallo-romain qui daterait du IIe siècle et aurait abrité une tombe.
En savoir plus

Marcasse et Alentours

Un seul substrat mais une multitude de biotopesLa réserve de Marcasse et Alentours, localisée entre Colfontaine et Boussu, s’étend sur une quarantaine d'hectares. On y trouve trois terrils, dont l’un récemment exploité, et une friche. Partiellement géré, le site est devenu un véritable patchwork d’écosystèmes : forêts sans gestions, pentes mobiles, boulaies denses ou clairsemées, pelouses, friches ou zones humides.
En savoir plus

Heyoule

Image d’Épinal de la ruralitéLa réserve naturelle de Heyoule, à Eben-Emael, est le plus ancien site protégé de la Montagne Saint-Pierre. Créée en 1973, elle fut la première pièce d’un maillage qui compte aujourd’hui plus de dix réserves naturelles sur le bas Geer. 
En savoir plus

Ourthe Orientale

Un arc en ciel végétalÉtalée aux alentours de Gouvy, la vaste réserve naturelle d’Ourthe Orientale s’étend en plusieurs blocs tout le long de la rivière. Un des plus beaux sites se trouve au fond d’une vallée encaissée isolée. Le paysage est superbe. La rivière serpente au bas du coteau escarpé. Malgré la forte déclivité du terrain, des sphaignes poussent à même le versant, parmi les genêts en fleur et les jeunes plants de myrtilles.
En savoir plus

Commanster

Vallées et tourbières des plateaux ardennaisJuchée sur un haut plateau, la réserve naturelle de Commanster se situe à proximité du village du même nom, sur la commune de Vielsalm. Elle s’égrène en bordure d’un petit ruisseau qui, avec d’autres, donne naissance au Glain, affluent de l’Amblève. Ce marais est intéressant à bien des niveaux, mais c’est surtout le botaniste qui y trouvera de quoi assouvir sa passion.
En savoir plus

Terril du Gosson

De rares milieux créés par les déchets houillersÀ cheval sur les communes de Seraing et de Saint-Nicolas, le terril du Gosson joue un rôle phare dans l’accueil de la nature urbaine. La réserve est composée de 9 500 milliers de mètres cubes de déchets issus de l’activité industrielle ! De multiples milieux naturels s’y côtoient, et tous les stades végétaux de colonisation des sites miniers sont représentés. 
En savoir plus

Ry d'Hôwisse

Au royaume du criquet ensanglantéLa réserve naturelle du Ry d’Hôwisse porte le nom du ruisseau qui la traverse d’est en ouest. Située à cheval sur les communes de Rochefort et Tellin, elle est caractérisée par des bois et des haies qui structurent l’espace, tandis que les grandes prairies fleuries ouvrent le paysage bocager. Ces zones humides sont le royaume du criquet ensanglanté.
En savoir plus

Thieu

Zone frontièreAbri d’eau et de verdure entouré de reliques industrielles, la réserve de Thieu, près de Roeulx, s’étend sur une trentaine d’hectares. Traversée par la Haine, hélas fort polluée, la réserve est constituée de belles surfaces d’eau libres préservées et de zones marécageuses qui parsèment un sol particulier formé de déchets de charbon.
En savoir plus

Vallée de la Gueule

L’étonnant impact des affleurements métallifèresLa Gueule est une petite rivière qui parcourt, en Belgique, l’est du Pays de Herve. Affluent direct de la Meuse qu’elle rejoint au nord de Maastricht, elle traverse une région très vallonnée à la géologie particulière. En effet, des affleurements naturels de métaux lourds, notamment de zinc, jonchent la vallée. Les importants dépôts métallifères qui en résultent ont donné naissance à un habitat spécifique : les pelouses calaminaires.
En savoir plus

Vallée de la Hulle

Au plus profond de la forêt ardennaiseC’est dans les tourbières qui occupent le sommet du plateau de la Croix Scaille, à près 500 m d’altitude, que nait la vallée de la Hulle. Située à l’est de la Botte de Givet, dans la commune de Gedinne, la réserve s’y étire jusqu’à la confluence de la Hulle avec la Houille, à quelques kilomètres de son point de rencontre avec la Meuse. De nombreuses espèces dépendent de la rivière et la cigogne noire fréquente régulièrement la vallée.
En savoir plus

Vallée de la Sûre

Le secret bien gardé de l'Ardenne belgeLa Haute-Sûre et ses affluents coulent paisiblement non loin du Grand-Duché de Luxembourg. Les vallées du Beulet, de la Strange, de la Géronne… s’unissent en un éventail de paysages magnifiques. Dans cette région encore préservée du tourisme de masse, les parcelles protégées s’enchaînent au fil des méandres. Répartie en une trentaine de blocs totalisant quelques 225 ha, la réserve naturelle de la Vallée de la Sûre forme un véritable maillage écologique qui regorge d’espèces rares.
En savoir plus

Vallée de l'Eau d'Yves

Un riche vallon à l'histoire mouvementéeProche de Walcourt, la réserve occupe une belle vallée encaissée typiquement condrusienne. Elle étend ses 30 ha entre le hameau du Rossignol, la ferme de Beloeil et le village de Vogenée. Sa richesse paysagère est indéniable. Avec les bois avoisinants, elle forme d'ailleurs un site de grand intérêt biologique (SGIB).
En savoir plus

Ronveaux

Dessus, dessous, la vie est partoutLa petite réserve Ronveaux, qui porte le nom de la famille à l’origine de sa création, se situe à Ciply, au sud de la ville de Mons. Cette ancienne carrière de craie, à l'abandon depuis de nombreuses années, est maintenant entièrement vouée à la protection de la nature, bénéficiant du statut de réserve naturelle depuis 2005. Ses galeries souterraines offrent un abri à sept espèces de chauves-souris.
En savoir plus

Warchenne

Une reconversion exemplairePetit havre de paix situé près de la ville de Malmedy, la réserve naturelle de la Warchenne est bien connue des habitants. À ses pieds s’écoule la Warchenne. Le chemin qui la longe constitue une des promenades favorites des Malmédiens. La réserve a connu une genèse particulière. Elle a été créée à partir de terrains que Walter Bodarwé, agriculteur de la Ferme d’Arimont voisine, a cédés à Natagora.  
En savoir plus

Virelles

Homme et nature réconciliésUn vaste étang de 80 ha, bordé de milieux variés, constitue la réserve située sur la commune de Chimay, à la frontière de la Fagne et de la Calestienne. Créé au XVIe siècle pour les besoins de la métallurgie locale, le plan d'eau est pollué et défiguré par le tourisme de masse dans les années septante. Aujourd'hui, la nature y a repris ses droits grâce à un partenariat avec Fortis et le WWF.
En savoir plus

Vieille Rochette

Un paradis d’eau, de truites et de littorelleSur la commune de Libin, la réserve de Vieille Rochette occupe les vallons gorgés d’eau creusés par plusieurs petits affluents de la Lesse. Sortant presque directement de la nappe phréatique, cette eau est particulièrement pure, très pauvre en minéraux, mais très riche en biodiversité. Sources, étangs, ruissellements et prés humides y assurent la préservation d’une faune et d’une flore typiques.
En savoir plus

Estinnes

Réserve double aux multiples oiseauxLa réserve naturelle d’Estinnes est constituée de deux sites distincts, distants d’un petit kilomètre. L'étang de la Marlière se trouve dans la vallée de la Sambre. La roselière du ruisseau d'Estinnes se situe quant à elle dans le bassin de l'Escaut. Ils revêtent tous deux un grand intérêt pour l’avifaune.
En savoir plus

Chi Fontaine

Plutôt canneberge qu’épicéa !À quelques kilomètres de Gouvy, s’étend sur 37,5 hectares le site de Chi Fontaine. Là où dominaient encore au début des années nonante de mornes plantations d’épicéas, divers milieux rares accueillent aujourd’hui une flore et une faune d’exception.
En savoir plus

Le Rivage (Wiers)

Une réserve historique pour les Marais de la VergneLa réserve du Rivage s’étend sur un peu plus de 5 ha, à proximité du village de Wiers, sur la commune de Péruwelz. Constituée de plusieurs parcelles distinctes de prairies humides qui font partie de l’ensemble plus vaste des marais de la Vergne, elle abrite plusieurs plantes liées aux milieux humides et de nombreuses espèces de batraciens, d’insectes aquatiques et d’oiseaux.
En savoir plus

Vallée de la Rulles

Des papillons et des hommesLe long de la Rulles, derrière le village gaumais éponyme, trois sites successifs forment la réserve naturelle de la Vallée de la Rulles. Au printemps, une riche végétation et de nombreux papillons y trouvent refuge. Après les premières fauches, ce sont les tentes de camps qui font leur apparition.
En savoir plus

Marais de Montrœul

Une pièce du puzzle biologique de la vallée de la HaineSitué à mi-chemin entre Montrœul-sur-Haine et Thulin, les marais de Montrœul constituent un des éléments d’un important ensemble de zones humides de grand intérêt biologique. Une végétation de grande qualité y est préservée. Zone humide, les marais attirent aussi de nombreuses espèces d’oiseaux.
En savoir plus

Les Burettes

Florilège d’espèces et de milieuxSituée au nord-ouest de Mons, la réserve naturelle de Ghlin, dite Les Burettes, se déploie au sein du vaste massif forestier que constituent les bois de Baudour et de Ghlin. Elle est logée dans une dépression humide née de la confluence de deux ruisseaux : la Briserie, aux eaux acides et pures, et l’Erbisoeul. Ce site est l’un des reliquats de la végétation originelle typique de la Campine hennuyère.
En savoir plus

Les Marais d'Harchies

Où le héron est roiCommunément appelé "les marais d’Harchies", le site qui s’étend sur 550 hectares regroupe en réalité les marais d’Hensies, d’Harchies et de Pommeroeul. Il constitue une terre d’accueil pour les oiseaux aquatiques nicheurs, les migrateurs de passage et quantité d’insectes aquatiques. Le Centre régional d’initiation à l’environnement (CRIE) d’Harchies y sensibilise un public très large.
En savoir plus

Grossweberbach

La symphonie du BachAu sud des Cantons de l’Est, à quelques encablures de la frontière allemande, se trouve un pays vallonné où règne en maître l’épicéa. Mais, dans le fond des vallées, quelques rivières enchanteresses résistent à l’enrésinement, accompagnées de riches prairies à fenouil des Alpes.En partant d’Heressbach, il est facile de longer la réserve du Grossweberbach ("bach" signifie ruisseau en allemand) en suivant un tronçon du sentier de grande randonnée GR56. Tout le long de la rivière, des parcelles de réserves naturelles se succèdent en un ensemble presque continu. 
En savoir plus

Grendel

Réserve diplomatiqueAux confins du pays d’Arlon, un petit marais a su se jouer des langues et des frontières pour regrouper autour de lui une série de passionnés venus d’horizons différents. Situé pile sur la frontière belgo-luxembourgeoise, il attire de belles espèces et de beaux partenariats.
En savoir plus

Devant-Bouvignes

Une petite Provence qui surplombe la MeuseDans les vallées de la Lesse, de la Leffe et de la Meuse, les réserves naturelles se succèdent, formées de rochers et de pelouses calcaires : Furfooz, Poilvache, Roche-Noire, Waulsort… Dans la continuation, à deux pas de Dinant, sur un abrupt versant de la Meuse, s’étend la vaste réserve de Devant-Bouvignes. Le site se compose d’une mosaïque de milieux, entre pelouses rases et anciennes carrières, qui abritent une riche biodiversité.
En savoir plus

Sclaigneaux

Sur la piste des orchis de zincLa réserve naturelle de Sclaigneaux domine la vallée de la Meuse depuis les hauteurs du village de Seilles, entre Namur et Huy. La vallée est ponctuée de carrières de pierres calcaires et de dolomie. Sur la réserve, les deux se mélangent, donnant une pierre  friable, inutilisable, qui n’a donc jamais été exploitée par les carriers. C’est là qu’est établie cette réserve originale, préservée par ce sol ingrat.
En savoir plus

Cussignière

Une balade sans frontièresSitué en Lorraine, le marais de la Cussignière joue à saute-frontière entre Belgique et France. Entre les villages de Baranzy et Signeulx, il occupe une vaste plaine formée par la confluence de la Batte et du ruisseau de Cussigny. Un itinéraire de balade transfrontalier permet de découvrir la réserve et les nombreuses espèces qui l’habitent. Rénové en 2016, un caillebottis permet au public de découvrir les milieux les plus humides du site.
En savoir plus

Abattis

Un bras mort bien vivant !La biodiversité locale s’exprime pleinement sur le site des Abattis, situé dans une zone d'anciens méandres de la Semois. Les 40 ha de réserve naturelle s’articulent le long d’un bras mort de la rivière, ainsi que dans la plaine du ruisseau du Rolle. 
En savoir plus

Triffoy

Un peu du Midi en CondrozPropriété de Vivaqua, la réserve naturelle du Triffoy est située à Marchin, entre Huy et Modave. Ce site de 18 ha se love dans une chavée typiquement condrusienne, au charme particulièrement bucolique. Il doit son nom à la rivière qui le traverse, bordée d’une riche combinaison de zones boisées, de prés de fauche, de prairies sur calcaire et d’anciennes petites zones d’extraction de la pierre. Cette diversité d’habitats, concentrée sur une si petite surface, en fait un véritable creuset de biodiversité.
En savoir plus

Grande Honnelle

Un bout d'Ardenne en pays borainLe bois d’Angre, traversé par la Grande Honnelle venant de France, est une destination touristique réputée. Mais hors des sentiers fréquentés se déploient une faune et une flore exceptionnelles. Natagora est propriétaire de 40 ha sur le site et assure une cohabitation respectueuse entre un tourisme historique et une grande biodiversité. 
En savoir plus

Emmels

Une éponge naturelle au cœur de l’ArdenneAvec ses soixante hectares de vallée ardennaise préservée, la réserve naturelle de l’Emmels se situe dans la commune d’Amblève, au sud de la province de Liège. Elle constitue un vaste refuge, notamment pour les oiseaux des prés, où abonde une flore typique et menacée.
En savoir plus

Enneilles

La Famenne dévoile ses charmesFormée sur des schistes plus ou moins érodés, parcourue de ruisseaux et abritant plusieurs sources, la réserve naturelle des Enneilles s’étire d’une colline sèche à l’autre en passant par des vallons humides aux pentes boisées. Une incroyable mosaïque végétale s’y est façonnée au cours du temps, offrant le refuge à  quantité de plantes et d’animaux. Chacun y trouve le logement qui lui convient : mare, pré humide, pelouse sèche ou autres fourrés denses.
En savoir plus

Rognac

Une forêt vierge de gestionLe site de Rognac occupe un vallon encaissé en région liégeoise, essentiellement constitué d’un massif forestier de plus de 10 ha. Ici, les biotopes sont laissés à leur évolution naturelle. La forêt y a en effet un statut de réserve intégrale. Les consignes de gestion sont claires : on ne touche à rien !
En savoir plus

Prés du Village

Une zone humide aux portes de la villeLa réserve naturelle des Prés du Village est un îlot de nature aux portes de la ville de Mons. Elle est logée au sein d’une vaste zone humide, dite Les Pichepots. Il y a quelques centaines d'années, ces milieux se rencontraient par hectares autour de la cité montoise. Plus rares aujourd’hui, ils sont souvent protégés, comme aux Prés du Village. Cette zone de marais est sans doute la plus sensible du site, mais aussi la plus riche biologiquement.
En savoir plus

Prés de la Wamme

Un écrin de verdure pour une rivière sauvageEn empruntant la rue de Binte, à Hargimont, on se perd dans la nature entre prés et bois, pour soudain découvrir un paysage de toute beauté. Les Prés de la Wamme s’étendent sur près de 14 ha où s’épanouissent une flore et une faune d’une richesse indéniable. Au fond de la prairie, on aperçoit les flots de la Wamme qui glisse sur son lit de galets au milieu d’une forêt rivulaire encore intacte.
En savoir plus

Grand Quarti

La forêt aux papillonsLa réserve naturelle du Grand Quarti est située en Basse-Famenne, entre Houyet et Beauraing. Constituée d’un ensemble intéressant de boisements, elle est parcourue par un remarquable réseau de clairières, lisières et sentiers qui jouent un rôle déterminant pour la richesse biologique du site.
En savoir plus

Comogne

La prairie à ophioglosseLa réserve naturelle de Comogne s’étend dans un bel ensemble bocager de Famenne, entre Focant et Lavaux-Sainte-Anne. Elle est essentiellement constituée de prairies plus ou moins humides et d’une zone plus forestière parsemée de clairières. Cette pluralité de milieux est favorable à une belle diversité tant animale que végétale.
En savoir plus

Aux Roches

Le souffle méditerranéen du bassin liégeoisEn bord de Meuse, à quelques kilomètres de Liège, où se situe la réserve, urbanisation et industrie lourde se partagent le moindre lopin de terre. Le site lui-même est issu d’anciennes exploitations de pierre calcaire, aujourd’hui recolonisées par une flore que l’on connaît mieux en bordure méditerranéenne.
En savoir plus

Al Florée

Balade nature au pays des succisesSituée dans une vallée humide de la Fagne, entre les villages de Merlemont et de Sart-en-Fagne, la réserve d’Al Florée propose une belle balade dans des milieux très diversifiés, propices à une riche diversité botanique et à une avifaune variée. Le site s’étend sur une cinquantaine d’hectares, traversés par le ry de Sart, petit affluent de l’Hermeton.
En savoir plus

Basse Wimbe

Prés bocagers de FamenneLa réserve de Basse Wimbe est logée au centre de la dépression schisteuse de la Famenne, dans la commune de Rochefort. Dans un paysage très ouvert,  le site assez étendu se compose essentiellement de prairies, avec çà et là quelques lambeaux forestiers.
En savoir plus

Behotte

Prairies fleuries à l'honneurSituée à proximité immédiate de la ville de Rochefort, la plaine de la Behotte est une vaste étendue herbagère. La réserve naturelle logée dans cette plaine permet la protection des prairies extensives de fauche et de pâture, compartimentées par un très riche réseau de haies vives. Rossignols, fauvettes, bruants, pie-grièches, traquets : les oiseaux des prés bocagers font partie des stars du site !
En savoir plus

Boiron

Halte ardennaise pour la grande aigretteL’étang de Boiron est le plus grand étang de la commune de Gedinne. Il présente un grand intérêt pour de nombreuses espèces d’oiseaux. Balbuzard pêcheur, harles bièvres, chevaliers guignettes, chevaliers cul-blanc, grand cormoran et diverses espèces de canards y font régulièrement halte au printemps et en automne, le temps de se refaire une santé. Espèce considérée comme rare jusqu’à la fin des années nonante, la grande aigrette y est devenue régulière entre octobre et fin mars. Tous ces oiseaux hivernants et migrateurs font place au héron cendré, au grèbe huppé et au martin-pêcheur durant la bonne saison.
En savoir plus

Breuvanne

Une réserve garante du paysage gaumaisTout le long d’un tronçon de la vallée de la Semois, entre les villages de Breuvanne et Termes, s’égrènent des prairies humides. Elles forment un très bel ensemble paysager, abritant de nombreuses espèces végétales appréciées tant par les insectes que par les oiseaux. Le site est d’ailleurs une halte migratoire reconnue prouvant, si besoin était, sa grande richesse biologique.
En savoir plus

Brouhîre d'Emael

Des prairies calcaires rêvant au retour de la fausse bruyèreSituée aux confins de la commune de Bassenge, sur le petit village d’Eben-Emael, la Brouhîre présente une toponymie qui sent bon le terroir et l’histoire locale. Partie intégrante de la Montagne-Saint-Pierre, la réserve en est le maillon préservé le plus septentrional. Elle longe le Limbourg, où continue à s’étendre une zone naturelle protégée.
En savoir plus

Caves Paheau

Des chauves-souris au cœur du labyrintheLe site des caves Paheau se situe sur la commune d'Orp-Jauche, l’une des seules régions du Brabant wallon où la craie affleure. La réserve ne s’étend que sur 1,5 ha mais dissimule la porte d’entrée d’un monde souterrain servant de refuge à des centaines de chauves-souris.
En savoir plus

Chairière

Diversité d’antan en bord de SemoisSituée sur la commune de Vresse-sur-Semois, la réserve de la Semois ardennaise à Chairière se compose d’un petit marécage initialement voué au lotissement et d’une belle prairie arrachée à l’agriculture intensive. Grâce à une volontaire dynamique de Natagora Semois ardennaise, qui a personnellement acheté les terrains, ils ont pu devenir réserve naturelle.
En savoir plus

Chantemelle

Un marais lorrain exemplaireLe marais de Chantemelle, situé en Lorraine entre les villages de Vance et Chantemelle, est l’un des plus vastes de la région. Seule une petite partie est classée en réserve naturelle, mais l’ensemble bénéficie d’un statut de protection spéciale. Toutefois, la meilleure protection reste l’attachement des habitants au marais. Ce sont eux qui, pendant plus de 15 ans, ont assuré la gestion du site avec le groupe d’animation du village.
En savoir plus

Coin de Suzin

Un témoignage de l'ancien bocage de la FamenneLa réserve naturelle du Coin de Suzin se situe non loin de Rochefort, dans la dépression de la Fagne-Famenne. Elle est le témoin de ce que devaient être la majorité des prairies famennoises jusqu’au milieu du siècle passé. Ses terres ont en effet échappé à la banalisation, notamment parce qu’aucun engraissement chimique du sol n’y a été pratiqué. Grâce à cela, on y retrouve une belle diversité d’espèces remarquables.
En savoir plus

Vallée de la Vierre

La perle de l'Ardenne méridionaleDepuis sa source dans la forêt de Luchy (Libramont-Bertrix) jusqu'à sa confluence avec la Semois dans la commune de Chiny, la Vierre modèle le paysage. Sur l'ensemble de la magnifique vallée de cette rivière de caractère, Natagora a entamé un ambitieux projet de réserve naturelle. Actuellement, une cinquantaine d'hectares situés à proximité immédiate de la rivière ont déjà pu être protégés.
En savoir plus

Prés de Grand Rieu

Mosaïque de milieux humides au profit des oiseauxSituée à Hautrage, près de Saint-Ghislain, la réserve traversée par le Grand Courant est aujourd’hui occupée essentiellement par une vaste roselière et accueille de nombreuses espèces d’oiseaux. Panneaux didactiques, sentiers de promenade et visites organisées permettent au visiteur  de découvrir le site.
En savoir plus

Préelles

Pièce maitresse du puzzle écologique de la HaineLa réserve des Préelles, située dans le fond de la plaine alluviale de la Haine, s’étend sur 20 ha entre les villages d'Hensies et de Montroeul-sur-Haine. Elle fait partie d’un ensemble de zones humides protégées qui longent la vallée de la Haine. Celles-ci forment un véritable réseau écologique facilitant la circulation des espèces et le brassage des populations. Le site est d’ailleurs connu de longue date pour son intérêt tant botanique qu’ornithologique.
En savoir plus

Les Briqueteries de Rome

Une riche nature construite brique par briqueLa Briqueterie de Rome est une ancienne argilière située sur les hauteurs de l’Ourthe famennoise, le long de la grand-route entre Barvaux et Petithan. Dès 1921, l’argile y est arrachée du sol en vue de fabriquer des briques. Recolonisé par dame nature après l’arrêt de la production, le site présente aujourd’hui une biodiversité exceptionnelle.
En savoir plus

Sébastopol

Forteresse naturelleEn 1855 s’ouvre à Bouffioulx, dans le Hainaut, une carrière industrielle de production de chaux. Elle prend le nom de Sébastopol, en référence à la forteresse de Crimée reprise aux Russes la même année. Le rapprochement est facile entre les fortifications et la taille imposante des cinq fours à chaux. Toujours sur place, ils sont d’ailleurs parmi les plus grands et les mieux conservés d’Europe.
En savoir plus

La Marache

Jardin naturel : mode d’emploiSitué aux confins du champ de bataille de Waterloo, au sein du vallon du Smohain qui se jette dans la Lasne, le refuge naturel modèle de La Marache accueille toute l’année le promeneur désireux de s’informer des techniques de création et de gestion d’un jardin « naturel ».
En savoir plus

Ru des Fagnes

Une réserve en or !Avec ses paysages variés de landes et bas-marais acides, de boulaies sur sphaigne et de prairies humides, la cuvette du Ru des Fagnes, située près du village de Thirimont, voyait prospérer au siècle dernier quelques espèces particulièrement rares. Cerné par les routes, grignoté par l’urbanisation, envahi par la monoculture d’épicéas, ce joyau exceptionnel semblait voué à disparaître complètement. Mais une collaboration étroite entre Patrimoine Nature et Natagora a permis de sauvegarder les quelques hectares épargnés.
En savoir plus

La Goutelle

Petit refuge pour papillonsLa réserve naturelle de La Goutelle a vu le jour grâce à une proposition de la commune de Bièvre. Située proche du village de Naomé, elle est composée de terrains cédés à Natagora par bail emphytéotique. Le site, enclavé dans un massif forestier largement dominé par les résineux, offre un petit coin refuge pour de très nombreux papillons.
En savoir plus

Romedenne

Eau et bois : un rêve de grenouillesLa réserve de Romedenne se situe dans le village du même nom, au pied du bois de Marmont, sur la commune de Philippeville. Elle est bordée par un ruisseau, la Chinelle, et compte un panel de milieux des plus secs aux plus humides. La mosaïque de friches, de mares et de cordons boisés qui composent le site en fait un petit paradis pour grand nombre de grenouilles, tritons et crapauds.
En savoir plus

Kolvenderbach

Un vallon montagnard en ArdenneÀ l’est de Saint-Vith, l’Ardenne prend des airs de montagne dans une vaste région à pression démographique très faible. Au fil des siècles, les plantations d’épicéa ont hélas pris la place des forêts feuillues, jusque dans les fonds de vallée. Natagora travaille cependant à désenrésiner ces bijoux de biodiversité et à recréer les milieux d’origine. Le Kolvenderbach coule ainsi dans une large vallée où règne une ambiance de nature préservée.
En savoir plus

Île aux Corsaires

Calamines reliques de notre passé industrielCes deux hectares de presqu'île, situés entre l'Ourthe et le canal de l'Ourthe à Angleur, regorgent de trésors… naturels. Bordée par le site de la société Umicore (anciennement "Vieille Montagne"), l’Île aux Corsaires est un ancien site industriel appartenant à cette entreprise de production de zinc. Son nom proviendrait des enfants qui, jadis, y jouaient aux pirates. Aujourd’hui, le site regorge d’une flore très spécifique, adaptée aux sols enrichis en métaux lourds.
En savoir plus

Housta

Le repaire des orchis de maiSituée dans la commune de Braine-le-Château, en Brabant wallon, la réserve Housta (ou Darquenne) s’étend au milieu d’un vallon bocager et comprend un remarquable ensemble de prairies maigres. 
En savoir plus

Holzwarche

La vallée aux jonquillesLa vallée de la Holzwarche, dans l’est de la province de Liège, constitue un exemple remarquable des milieux engendrés par les anciennes pratiques agropastorales. La réserve, une des plus élevées de Wallonie, s'étire du plateau de Losheimergraben jusqu'au lac de Bütgenbach. Très représentative de la Haute Ardenne orientale, elle englobe plusieurs habitats de grande valeur biologique et accueille de nombreuses espèces à caractère montagnard.
En savoir plus

Fourchinée

L'étang de la forge de SeloignesRetenue d’eau créée à la confluence de quatre petits ruisseaux ardennais, l’étang de la Fourchinée est un plan d’eau d’une douzaine d'hectares situé dans une des principales zones de sources de l'Eau Blanche, à cheval sur les communes de Momignies et de Chimay. On y trouve une flore particulièrement remarquable.  
En savoir plus

Mont des Pins

Le retour de l’hélianthèmeLe Mont des Pins forme un promontoire de calcaire dolomitique, enclavé entre les vallées de l'Aisne et de l'Ourthe. Au Moyen Âge, cette colline est complètement déboisée et dédiée au pâturage par les moutons. De très nombreuses espèces de plantes et d’animaux élisent domicile sur les coteaux ensoleillés.
En savoir plus

Haie Gabaux

Une ancienne réserve de chasse devenue réserve naturelleLe bois des Fagnes, qui englobe la réserve de la Haie Gabaux, fait partie d'une longue bande forestière couvrant la dépression de Fagne-Famenne, entre Condroz au nord et Calestienne au sud. Le relief y est très doux, avec une altitude moyenne de 190 m. Le site est traversé par trois ruisselets dépendant du ruisseau de la Joncquière. Autrefois gérée essentiellement pour la chasse, la plus grande partie de la réserve est aujourd'hui couverte par une végétation forestière traitée essentiellement en taillis sous futaie. On trouve, dans les parcelles plus ouvertes, une espèce emblématique de papillon, le damier de la succise.
En savoir plus

Grand Fond

Aux portes du Grand Bois de VielsalmLe ruisseau de Petit-Thier, qui constitue l’une des sources de la Salm, prend sa source à Poteau, entre Saint-Vith et Vielsalm. Il s’écoule entre deux importants massifs forestiers dont il draine les eaux. Le long de ses berges, un ensemble de parcelles constituent la réserve du Grand Fond. Un fond de vallée qui présente une richesse biologique exceptionnelle.
En savoir plus

Fouches

Un beau marais et un paysage d’antanSitué en Lorraine, le marais de Fouches fait partie du complexe des marais de la Haute Semois. Enclavés dans le village, ces terrains étaient fauchés pour le fourrage ou la litière par la population locale. Avec la modernisation de l'agriculture, ces pratiques traditionnelles ont été abandonnées et la rare végétation rase a cédé le pas aux saules, aulnes, et bouleaux. Grâce à plusieurs projets européens successifs, la gestion par fauche a repris. Elle permet de retrouver le paysage d’antan et sa richesse biologique.
En savoir plus

Les Spinets

Une pelouse aux fleurs étonnantesSituée en bordure du village d'On (Marche-en-Famenne), la réserve naturelle des Spinets est une vaste pelouse calcaire. Ce sanctuaire botanique recèle une diversité et une beauté magiques où orchidées et gentianes s'épanouissent sous la surveillance attentive des conservateurs.
En savoir plus

Prairie du Carpu

Une riche relique des vallées brabançonnesAu pied de la colline de la Grande Bruyère, dans le vallon d’un affluent de la Lasne, la prairie du Carpu est un des derniers témoins des vastes ensembles de prairies marécageuses qui occupaient jadis les vallées brabançonnes. Partout ailleurs, ces prairies ont été anéanties par des plantations de peupliers, des remblais ou profondément modifiées par le drainage et l’apport massif d’engrais chimiques. La petite superficie que couvre la réserve du Carpu est donc une zone refuge pour la faune et la flore de la région. 
En savoir plus

Plate Dessous les Monts

Pépite gaumaise de toute beautéLa Plate Dessous les Monts se situe au cœur d’un triangle formé par trois villages gaumais : Villers-sur-Semois (Etalle), Harinsart (Habay) et Ansart (Tintigny). La décrire en quelques mots ? Une grande et large plaine herbeuse qui s’étend au pied d’une colline. Voilà une réserve naturelle qui porte bien son nom !
En savoir plus

Espace Tilou

Réserve d'échanges sociauxL’espace Tilou est une réserve particulière. Elle est issue d’un projet d'ouverture initié par le centre Tilou, situé à Maisières. Cette structure accueille une trentaine de personnes polyhandicapées sévères et a développé un projet social, médical et pédagogique spécifique. L'espace Tilou se présente comme une zone ouverte, bordée par d’anciens sites d'exploitations de silex aujourd'hui boisés ou en cours de recolonisation.
En savoir plus

Haute-Sambre

Un monde d'eau et de maraisInstallée au confluent de la Hantes et de la Sambre, à l'ouest de Thuin, la réserve naturelle de la Haute Sambre s’étend sur 70 ha et mêle mares, étangs, drains et rivières. Elle renferme un des derniers marécages qui se succédaient jadis nombreux dans la vallée, et présente un grand intérêt pour la faune. 
En savoir plus

Modave

Aux racines de l’eau de villeSur le vaste domaine du château de Modave, le Hoyoux a creusé son lit dans le calcaire, dessinant une profonde vallée. L’eau de pluie qui s’infiltre lentement dans ses flancs est récoltée juste avant de rejoindre la rivière. Elle est directement potable grâce au filtrage naturel et abreuve les bruxellois depuis plus d’un siècle, au bout d’un long périple souterrain.
En savoir plus

Marionville

Repaire ornithologique en pays industrielLa réserve de Marionville couvre environ 70 ha sur les communes de Quaregnon et Saint-Ghislain, dans la vallée de la Haine. Aujourd’hui canalisée, celle-ci parcourait autrefois le site. Il s'agit donc d'un site humide, enchâssé au sein d'une aire très urbanisée et industrialisée, qui présente un grand intérêt ornithologique.
En savoir plus

Étang de Launoy

La belle nature cellipontinePont-à-Celles, morne plaine ? Que nenni ! Aux portes du village et longeant le canal Bruxelles-Charleroi, l’étang de Launoy offre une belle diversité de milieux aux naturalistes de passage. Entre deux parcelles cultivées, une série de billes de chemins de fer, plantées à la verticale, forment une haie d’honneur pour les visiteurs. Tout le monde est plus que bienvenu sur le site car, plutôt qu’une réserve, il s’agit d’un "refuge naturel".
En savoir plus

Viesville

Où la nature reprend ses droitsAvec l’étang du Launoy et Biernimont, Viesville fait partie des trois réserves sur le territoire de Pont-à-Celles, cédés par la commune à Natagora par voie de bail. Dans les trois réserves, les citoyens sont fort actifs et impliqués dans la protection de la biodiversité. Les commissions de gestion et la régionale Natagora font notamment un grand boulot de préservation et de sensibilisation.
En savoir plus

Fosse aux Sables

Au pays du roi crêtéLe site de la Fosse au Sable se situe sur la commune d’Erquelinne, le long d’une ligne de chemin de fer désaffectée reconvertie en RAVeL. Cette sablière, aujourd'hui abandonnée, est retournée à l'état sauvage. Comme bon nombre de carrières, elle a été progressivement inondée et accueille aujourd’hui une remarquable population de triton crêté. Menacée en Belgique, cette superbe espèce y trouve un refuge de choix. 
En savoir plus

Vance

La belle pionnièreSituée au centre des marais de Haute Semois, la réserve de Vance est un havre pour la nature et les botanistes depuis les années soixante. Le site, principalement tourbier, est la plus ancienne réserve de Natagora ! 
En savoir plus

Marais de Genneville

Une oasis marécageuse en territoire hesbignonLes Marais de Genneville sont situés en Hesbaye brabançonne, non loin du village de Saint-Remy-Geest dont la célèbre pierre blanche, dite de Gobertange, a été utilisée dans la construction de nombreux édifices historiques, dont l’hôtel de ville de Bruxelles. Il s’agit de la plus ancienne réserve naturelle de Natagora dans le Brabant wallon.
En savoir plus

L'Escaille

Précieux refuge de nature au milieu des champsLocalisée au cœur de la Hesbaye namuroise, la réserve naturelle de l'Escaille occupe un espace péri-urbain, près de Gembloux, à la confluence de l'Orneau et du Rabaudy. Le site doit son nom à son sous-sol schisteux qui a fait l’objet d’une extraction "d’écailles" ardoisières. Véritable oasis de diversité biologique dans un désert consacré à l’agriculture intensive, la réserve constitue un important conservatoire d'espèces indigènes ou naturalisées, dont un quart de la flore wallonne.
En savoir plus

Nysdam

La perle nature du Brabant wallonS'étendant sur plus de 40 ha, la réserve naturelle de Nysdam se situe juste à côté du château de La Hulpe (domaine Solvay). Baigné par les eaux de l’Argentine, un affluent de la Lasne, le domaine est constitué d’une étonnante mosaïque de biotopes. Bois, prairies, verger, zones humides et étangs abritent de nombreuses espèces remarquables. Ensemble, ils forment le plus grand site protégé par Natagora dans le Brabant wallon.
En savoir plus

Quatre réserves sous la loupe

Montagne Saint-Pierre

Joyau sans frontièreÀ la frontière des Pays-Bas, de la Flandre et de la Wallonie, la Montagne Saint-Pierre étend ses coteaux entre les vallées du Geer et de la Meuse.
En savoir plus

Marcasse et Alentours

Un seul substrat mais une multitude de biotopesLa réserve de Marcasse et Alentours, localisée entre Colfontaine et Boussu, s’étend sur une quarantaine d'hectares.
En savoir plus

Commanster

Vallées et tourbières des plateaux ardennaisJuchée sur un haut plateau, la réserve naturelle de Commanster se situe à proximité du village du même nom, sur la commune de Vielsalm.
En savoir plus

Heyoule

Image d’Épinal de la ruralitéLa réserve naturelle de Heyoule, à Eben-Emael, est le plus ancien site protégé de la Montagne Saint-Pierre. Créée en 1973, elle fut la première pièce d’un maillage qui compte aujourd’hui plus de dix réserves naturelles sur le bas Geer. 
En savoir plus

L'actu des réserves

26/06/2018

Protégeons les prairies et pelouses de Lorraine

LIFE Herbages
Le programme LIFE Herbages se termine progressivement, avec une série de résultats exceptionnels : 600 hectares de prairies et pelouses en cours de restauration ! Pour autant, nos projets ne sont pas terminés. Aidez-nous à acquérir une belle prairie de 10 hectares qui complèterait à merveille une de nos réserves naturelles.
En savoir plus
23/04/2018

Une pouponnière pour la cigogne blanche

Oiseaux
Depuis 2015, l’étang de Virelles a le grand privilège d’héberger la nidification de la cigogne blanche. Cette présence revêt un caractère exceptionnel puisqu’il s’agit du seul site où l’espèce niche à l’état sauvage pour l’ensemble de la Wallonie. Aidez-nous à agrandir le territoire propice à la cigogne blanche !
En savoir plus