Un mémoire sur les chauves-souris

Silhouette de Pipistrellus commune

La plupart des espèces de chauves-souris ont des exigences environnementales et paysagères très strictes. Leurs populations sont menacées à des degrés divers, mais ont toutes subi un fort déclin ces 70 dernières années. Un suivi étroit de l'évolution des populations et une bonne connaissance de la biologie et de la distribution de ces espèces sont indispensables pour leur conservation.

Parmi les colonies de pipistrelles, les observations de terrain mettent en évidence que certaines quittent leur gîte en début de soirée plus tôt que d'autres. Or le pic de concentration d'insectes est en début de nuit. Les colonies qui montrent une émergence précoce bénéficient de meilleures garanties de chasse. Par contre, le risque de prédation (par les faucons entre autres) est plus élevé avec les sorties précoces. Les paramètres qui influencent l'heure de sortie d'une colonie par rapport à une autre restent assez méconnus. Toutefois, on suppose que la présence d'un milieu fermé aux alentours du gîte permet une émergence plus précoce. Actuellement, il n'y a pas d'étude qui démontre cela formellement. Les chauves-souris étant des animaux menacés, il est utile de mieux connaître les conditions qui avantagent ou désavantagent la prospérité d’une colonie.

Natagora est à la recherche d'un-e étudiant-e motivé-e pour participer à la détermination des paramètres qui influencent l’heure d’émergence chez les pipistrelles communes. L'objectif : proposer des mesures d’aménagement du territoire en faveur des chauves-souris. Rejoignez-nous !

Voir toutes les news